L’Autorité de l’Aviation Civile de la République Démocratique du Congo, en sigle « A.A.C/RDC », est un établissement public à caractère administratif et technique doté de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie administrative et financière.

Son acte constitutif est le Décret n°011/29 du 10/06/2011 portant statuts d’un établissement public dénommé AUTORITE DE L’AVIATION CIVILE DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, en sigle « AAC/RDC », pris en application de l’article 6 de la loi n°10/014 du 31 Décembre 2010 relative à l’aviation civile.

L’AAC/RDC est placée sous la tutelle du Ministre ayant l’aviation civile dans ses attributions ; Ses structures sont : Le Conseil d’Administration ; La Direction Générale ; Le Collège des Commissaires aux Comptes.
L’objectif poursuivi dans l’organisation et le fonctionnement de l’AAC/RDC est de mettre en place une structure performante au plan de la surveillance de la sécurité des vols et de la sûreté aéronautique.

Il s’agit de développer des capacités réelles de supervision de la sécurité et de la sureté de l’aviation civile concrétisées sur le terrain par la conformité aux normes internationales (normes et pratiques recommandées des 19 Annexes de l’OACI).

Dans cette perspective, l’Autorité de l’Aviation Civile se doit d’élaborer des structures organiques susceptibles de garantir dans leur fonctionnement, la sécurité, la sûreté, la régularité, l’économie, et l’efficacité de l’activité aéronautique dans un environnement protégé de la République Démocratique du Congo.

Les présents cadre et structure organiques ont été élaborés en tenant compte, d’une part, du modèle standard de l’OACI contenu dans le DOC 9734, partie A et, d’autre part, inspirés de modèles d’organisation d’autres administrations de l’aviation civile, pour une symbiose garantissant la recherche de l’efficacité et de la performance. Il y est également pris en compte les spécificités de la RD Congo