Activites de l’Autorité de l’Aviation Civile pendant la semaine du 19 au 23 Août 2019


Durant la semaine du 19 au 23 août 2019, l’Autorité de l’Aviation Civile de la République Démocratique du Congo a organisée deux activités dans le domaine de la sûreté et de la riposte contre la maladie du Virus Ebola. La première activité a porté sur la formation de 25 agents des domaines AIR, OPS et PEL sur le cours de Sûreté 123 Base. La formation a été dispensée par deux instructeurs certifiés OACI Monsieur MOUSSA NDIAYE et Monsieur NTIMA MADIA. Les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été présidées par le Directeur Général Adjoint de l’AAC/RDC, Monsieur MUAKA MVUEZOLO accompagné du Directeur de la Direction de Sûreté de l’Aviation et de la Facilitation Monsieur NSIYE IPAN N’SONDEY, ainsi que du Chef du Personnel Monsieur MOMBO TSASA TITO représentant le Directeur Financier et Administratif. L’objectif poursuivi par la Direction Générale de l’AAC/RDC ainsi que les résultats attendus par la formation ont constitués l’essentiel de la communication faite par le DGA. Cette première initiative ouvre la voie à d’autres formations adressées à d’autres agents des différents secteurs de l’aviation civile avec comme principal objectif d’instituer la culture de la sûreté au sein de l’AAC/RDC. Une initiative saluée par les agents concernés qui ont été invités à mettre en pratique les notions acquises et qui après évaluation ont obtenus des résultats satisfaisants. La deuxième activité tenue le 23 août 2019 concerne l’apport du secteur aérien dans la riposte contre la Maladie du Virus Ebola (MVE) observé notamment dans la province du nord Kivu, déclaré par l’OMS comme une urgence de santé public de portée internationale, publié dans le Bulletin électronique de l’OACI du 29 juillet 2019. Présidée par le Directeur Général Adjoint de l’AAC/RDC, la réunion de l’équipe de gestion de crise du secteur aviation et autres urgences de santé public de portée internationale a passée en revue les différentes activités déployées au sein des aéroports de GOMA et de KINSHASA et cela après une présentation de l’évolution de la maladie faite par le PNHF (Programme Nationale de l’Hygiène au Frontière). Il a été noté au cours de la réunion une évolution positive dans la maîtrise et le contrôle de la maladie en cours de régression et un déploiement des activités de prévention et de détection au sein des aéroports cités. Toutes fois, il a été relevé certaines priorités pour améliorer l’appui du secteur aérien à cette riposte. On peut citer : - la nécessité de finaliser la procédure opérationnelle au niveau de chaque aéroport ; - la finalisation et la signature du protocole fixant le rôle de chaque intervenant dans cette lutte ; - de prendre les photos pour les deux autres aéroports internationales à savoir LUBUMBASHI et KISANGANI pour s’enquérir des mesures ou dispositions prises. En outre, il a été soulevé par la réunion, la nécessité d’inclure dans l’équipe de gestion le BAR (Compagnies aériennes internationales), la compagnie aérienne CONGO AIRWAYS et la compagnie CAA.

Retour